La fidelité

Publié le par Marie


La fidelité !


Qu'en pensez-vous ?

Pour moi être fidèle c'est être deux personnes qui s'aiment. Comment je peux accepter d'être trompé ouvertement à 100% ?

Quand j'ai appris que mon amie voyait régulièrement un homme, j'ai vraiment flippé ! Mais j'ai décidé d'accepter avec du temps car pour moi ce n'est vraiment pas simple. C'est une situation très difficile...

Je l'aime très fort et je sais qu'elle est la femme de ma Vie....

Publié dans Mes questions

Commenter cet article

Nathanael 26/11/2008 01:16

rien que les synonymes du terme ''fidélité'' évapore les idées reçus et les fantasmes le concernant :
allégeance, assiduité, attachement, constance, continuité, correction, dévouement, exactitude, foi, honnêteté, immutabilité, justesse, loyalisme, loyauté, musicalité, obéissance, objectivité, persévérance, ponctualité, précision, probité, profondeur, régularité, sincérité, solidité, soumission, sûreté, véracité, véridicité, vérité, zèle.
lorsque l'on pense qu'à partir du moment où la disposition d'une personne change un tant soit peu, le simple fait que cette position ne puisse être définie comme ''immuable'' puisqu'elle a changé même légèrement, fait que la fidélité n'existe pas ... à part l'Eternel, qui peut être fidèle ?
la fidélité est un engagement constent, invariable et lié fortement à la Vérité :) non pas celle déterminée par l'être humain, mais la réalité de toute chose :)
sans La Vérité, rien de ce qui peut être appelé ''fidélité'' ne saurait être fidèle, et cela est simplement manifesté par le fait que l'ément fondamental qui fait la fidélité n'est pas là, savoir le caractère invariable
car il est évident que l'homme, même s'il se définit lui-même et pour lui-même sa propre vérité, est instable et changeant, la vérité qu'il se définit pour lui-même change, et sa fidélité n'existe pas
Mais que toute la Gloire revienne à Dieu dont le Nom est Jésus :)
Jésus a dit ''Je suis le chemin, la Vérité et la Vie'' et Il est appelé aussi ''le Fidèle, le Véritable''
sois béni Marie

K10 31/12/2006 16:49

je suis bi, je reste fidèle à mon hommej'ai eu quelques histoires ou je l'ai rendu infidèle ms 1fois avec une nana, mes infidélités n'était pas à cause de ma bisexualité ms à cause de ma façon de penser, je suis p-e trop volage, pas prête à être casé toute une vie, enfin c'est une longue histoireje pense que bi ne veut pas dire sortir avc un homme et une femme en mm tpsmais l'essentiel est qu'il faut en discuter, si vous arrivez à faire des compromis et à vous entendre à ce sujet c'ets bien, il vaut mieux se mettre d'accord sur certain point que cacher des choses...bonne chance à vous 2!     

val 16/11/2006 23:03

slt marie, que c est beau l amour!!!je te comprends meme si je vis l inverse, moi, depuis 4ans, j ai une relation avec un mec mariè et je suporte beaucoup de choses, tout simplement parce que je l aime et ne peux vivre sans lui, alors, le peux qu il me donne : c est cadeau!!!j ai dèja essayè par trois fois de rompre mais il fini toujours par rèussir a me retrouver, c est très dur a gèrer, ne sais pas ou cela va me mener !!!le pire, c est que nous n avons pas d avenir ensemble, meme si il m aime, il a ètè franc, il ne me promet rien, c est a prendre ou a laisser!!rèsultat, avec lui ou sans lui, je serais èternellement malheureuse.bisous, bon courage a toute les deux, votre amour est  ce qui compte vraiment , valèrie.......

damien 16/11/2006 15:37

C'est l'histoire des relations humaines, je ne crois pas que nos générations actuelles soient à l'écart de ce genre d'écueils trés en vogue aujourd'hui dans une société qui consomme sans différence les Big mac et les sentiments d'autrui, j'ai trés mal vécu ce genre de situation, aolrs je ne donnerai pas de conseil, c'est un deuil personnel qu'il convient de faire seul, , et les avis des autres sont dérisoirs. Il faut essayer, dés lors, de remonter la pente en excluant de redonner aveuglément toute confiance en l'autre, moi, je n'y suis pas arrivé, je me suis contenté de fuir devant l'évidence de la perte de l'autre, par les tentatives de suicide. Au final, qui a trompé est perdu pour celui qui a été trompé, c'est une triste évidence et une simple question de temps, désolé. Accepter l'inacceptable c'est ça la vie qui nous attend, et tout est éternel recommencement, a plus chez toi ou chez moi, damien  

Elena 12/11/2006 21:08

Le sujet est très délicat et je vois qu'il serait ou qu'il a été source de souffrance pour plusieurs des personnes qui ont posté ici.Effectivement, je vois un homme en parallèle de ma relation avec Marie, et cela est vraiment compliqué à gérer. Je comprends très bien que cela la fasse souffrir mais je n'ai pas de solution miracle.Plusieurs personnes ont parlé de respect. Qu'entend-on par respect ? L'usage traditionnel fait qu'on considère que la personne qui est infidèle ne respecte pas son/sa partenaire. Je comprends aussi ce point de vue car il tient compte de la souffrance de la personne trompée.Et si on se mettait aussi (pourquoi pas ?) du côté de l'autre personne, celle qui trompe, et si on osait se demander pourquoi elle le fait ? En ce qui me concerne, je me sens bisexuelle et l'appelle vers l'homme a été si fort, malgré le fait que je ne voulais pas le voir pour ne pas détruire mon couple et blesser mon amie que j'aime, qu'il est devenu obsessionnel ce qui a fait que j'ai décidé de passer à l'acte. En ce sens, je considère m'être respectée et avoir écouté et entendu ce qui se passait au fond de moi.Malgré cet appel de l'homme, je souhaite continuer ma vie de couple avec mon amie, mon évidence, mon amour...Voilà, je n'ai pas l'ambition de convaincre quiquonque, mes choix étant posés et clairs. Par contre, si quelques personnes sont amenées à réflchir sur la complexité des relations humaines, des sentiments, des peurs, des exigences, des besoins de sécurité, de la maturité ou l'immaturité des relations, du fait de donner un sens à ce qui nous arrive, et enfin au respect de soi et de l'autre...La vie est complexe, les être humains sont complexes, les relations sont complexes...