Casques bleus accusés de viols au Sud Soudan

Publié le par Marie


Aujourd'hui en lisant le journal je suis tombée sur cette nouvelle terrible !

Qu'elle est votre avis ?


LIBERATION.FR : mercredi 3 janvier 2007


Le quotidien anglais «The Daily Telegraph» affirme mercredi que des casques bleus et du personnel civil des Nations unies dans le sud du Sudan ont violé et abusé d’enfants âgés d’une douzaine d’années. Le journal dit avoir recueilli les témoignages de plus de vingt enfants et jeunes adolescents de la ville de Juba, victimes de prédateurs sexuels appartenant au personnel civil et militaire de l’Onu.


Au siège new-yorkais des Nations unies, le Département des opérations de maintien de la paix (DOMP) s’est refusé à tout commentaire sur cet article, mais a néanmoins décidé d'ouvrir une enquête. Les révélations coïncident avec l’entrée en fonction du Sud-Coréen Ban Ki-moon au poste de secrétaire général de l’organisation.

L’opération de l’Onu au Sud-Soudan compte plus de 11.000 casques bleus et policiers originaires de quelque 70 pays. Leur mission est de faire respecter l’accord de paix de janvier 2005 qui a mis fin à 21 ans de guerre civile entre la rébellion sudiste et le pouvoir de Khartoum.

D’après le Telegraph, les premiers signaux concernant des affaires d’exploitation sexuelle de jeunes Soudanais sont apparus quelques mois à peine après le déploiement de la force de l’Onu, en mars 2005. Le journal dit notamment avoir vu une première version d'un rapport interne détaillant ces accusations  rédigé par le  Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef) . Selon le Telegraph, le gouvernement soudanais a accumulé des preuves, dont des enregistrements vidéos de rapports sexuels entre des employés de l’Onu et des jeunes filles.

Les Nations unies font actuellement pression sur le régime de Khartoum pour qu’il autorise le déploiement d’une autre force de maintien de la paix, au Darfour cette fois (ouest du Soudan), où un autre conflit fait rage depuis trois ans. Le gouvernement soudanais s’oppose à cette initiative, menée conjointement par l’Onu et l’Union africaine, au motif qu’elle constituerait une tentative de recolonisation.

Depuis janvier 2004, l’Onu a engagé des enquêtes sur le comportement de 319 militaires et civils qu’elle emploie à travers le monde et qui sont soupçonnés de crimes sexuels. Au total, 179 personnes ont été sanctionnées. Mais l’Onu admet que des mineurs et des pauvres sont toujours victimes d’exploitation.

Ma source est http://www.liberation.fr

 


Publié dans Acutalités

Commenter cet article

kéline 06/01/2007 12:14

il faut une enquète approfondie sans laquelle on ne peut pas vraiment savoir ce qui s'est passé, il arrive que les ONG et les casques bleus se comportent comme des sagouins mais tant que ces faits ne sont pas jugés il faut rester prudents.les journalistes ne sont pas des juges souverains. Puisque l'ONU ouvre une enquète wait and seebisous Marieps : l'année dernière  on a eu Outreau et des millions de gens se sont indignés contre des pseudos pédophiles qui avaient été condamnés injustement et qu'on a enfin jugés et libérés, leur vie gâchée. Ne jamais recommencer Outreau!!
bises Marie

Marie 06/01/2007 17:46

Hello Kéline,merci pour ton message.Je suis d'accord sur le faite de faire attention avec ce genre d'info !Bises et à bientôt

stella :0040: 05/01/2007 17:32

Info à prendre avec des pincettes surtout venant de Libé. Ceci dit ce n'est pas impossible et si c'est réellement le cas c'est ignoble et il faut des sanctions à la hauteur. Attention quand même quand circule ce genre de truc, c'est grave, il faut recouper l'info et attendre de constater la véracité des allégations.

Marie 05/01/2007 21:28

Hello Stella,Merci de ton avis....A bientôt

chantou 05/01/2007 17:29

Petit passage sur ton blog, en faisant un clic chez Josie. Les violeurs on devrait les transformer en enuques. Bonne soirée, amicalement .

Marie 05/01/2007 21:26

Hello chantou,Merci de ta viste et ton message...Je pense surtout que les violeurs devraient être punis en conséquence...A bientôt

domi 05/01/2007 11:07

Comme dans toutes les guerres ou les conflits de cette taille, il existent dans les deux camps des bons et des méchants Malheureusement, les profiteurs  de la guerre sont partout. Bisous et bonne journée

Marie 05/01/2007 21:25

Coucou Domi,Merci pour ta visite....A bientôt, bises

Minibiker 05/01/2007 11:02

perso, en tant que militaire je n'ai jamais eu vent de bandes de violeurs à l'armée. Ca se saurait vite et le problème serait vite réglé. Les prédateurs sexuels "travaillent" seul je crois, en général et il peut y en avoir en effet partout, peut-être même votre voisin. Mais seul, le gars peut pas abuser de tant d'enfants donc je dis:"attendons l'enquête". Il faut savoir que la présence de l'ONU contrairement à l'idée reçue n'est que rarement appréciée par les populations locales. Nous avons des entraînements pour calmer un indigène par exemple saoul, enervé et armé afin que ça ne dégénère pas par exemple sinon ce serait le drame du genre:" un soldat de l'ONU abbat froidement un villageois".

Marie 05/01/2007 21:24

Hello et bienvenue Minibiker,Merci pour ta visite et ton message...Mon avis c'est dans le milieu de l'armée dois régner une sorte de silence sur certain fais de la vie.Enfin, on verra ce que dira l'enquête...A bientôt