Le Saint Nicolas

Publié le par Marie


Petite historique du Saint Nicolas, en lisant cet article j'ai appris plein de choses....


Saint Nicolas
, également connu sous le nom de saint Nicolas de Myre ou de saint Nicolas de Bari, né à Patara, en Lycie, en 270, mort en 345, est un saint populaire à l'origine du personnage du Père Noël.

Nicolas est évêque de la ville de Myre en Lycie, située dans l'Anatolie du sud-ouest, près d'Antalya, en Turquie actuelle. Selon la tradition, il est présent au Ier concile de Nicée en 325. Sa vie est remplie d'anecdotes souvent représentées dans l'iconographie religieuse : ainsi, il jette par la fenêtre de l'argent à trois jeunes filles pauvres pour qu'elles puissent avoir une dot et se marier. Il ressuscite trois enfants qui, étant allés glaner aux champs, avaient été tués et découpés par un boucher. Il sauve de la tempête un bateau portant une cargaison de blé pour la ville de Myre.

Il serait décédé un 6 décembre. C'est un saint très populaire, patron des enfants, des étudiants, des enseignants, des marins, de la Lorraine et de la Russie. Lors de sa fête, on distribue des friandises et parfois des cadeaux aux enfants.

Une histoire pieuse

Bien que destinée aux enfants, une des légendes de saint Nicolas est plutôt effrayante. « Ils étaient trois petits enfants, qui s'en allaient glaner aux champs », comme dit la chanson. Perdus, ils demandèrent l'hospitalité chez un boucher qui ne trouva rien de mieux que de les tuer, les découper et les mettre au saloir.

Saint Nicolas vint à passer sept ans plus tard et demanda à son tour l'hospitalité. Il insista pour manger le petit salé préparé sept ans plus tôt. Le boucher s'enfuit et saint Nicolas ressuscita les trois enfants.

C'est donc une légende heureuse, mais néanmoins assez effrayante. Selon certaines traditions, le Père Fouettard qui accompagne saint Nicolas afin de punir les enfants méchants serait en fait le boucher de l'histoire.

La légende des trois enfants serait née d'une erreur d'interprétation d'un vitrail représentant un miracle du Saint. Il s'agirait selon les historiens d'une scéne représentant Saint Nicolas sauvant trois chevaliers suppliant son aide au sommet d'une tour. Saint Nicolas est le personnage principal de cette scéne, et comme souvent au Moyen-âge il n'est pas representé à l'échelle, mais en beaucoup plus grand pour montrer son importance. C'est ce détail qui aurait ouvert la voie à une mauvaise interprétation et les 3 soldats sont devenus trois enfants dans un baquet.

Selon certains, le Père Fouetard est une inventions des Messins lors du siége de leur ville par les bourguignons, en pleine période de festivité de la Saint Nicolas. De là leur serait venus l'idée de se moquer du chef ennemis, Charles le Téméraire en le représentant sous les traits du boucher de la légende de saint Nicolas.

Lors de sa naissance Saint Nicolas se serait tenus tout seul debout, bien droit sur ses jambes, il s'agirait selon la légende de son tout premier miracle!

Ma source est www.wikipedia.org


 


 


Publié dans Fêtes historique

Commenter cet article

Sylviane 10/12/2006 21:58

St Nicolas... une belle tradition !
Bisous et bonne fin de week end, Syl
Ps : Ton blog est dans mes liens "Blogs Amis" dès ce soir, sauf bien évidement si cela devait te déranger.

Elena 08/12/2006 08:24

Je me suis un peu emportée, Lancelot, c'est vrai ! Mais si je soupçonne une quelconque ironie ou moquerie (comme je me suis posée la question à propos de ton commentaire), hop : me voilà à défendre ma belle, peut-être trop promptement...
À bientôt !

Lancelot 07/12/2006 23:58

@ElenaOh la la calme toi ! Je n'avais nullement l'intention de me moquer de Marie. Dans ce récit, les gens à l'époque avaient déjà essayé d'utiliser le père fouettard et St Nicolas pour faire de la désinformation contre leur ennemi. Tout comme les EU dans leur croisade contre ceux qu'ils nomment l'empire du mal.J'avais mal tapé: c'est plutôt conteuse et j'ai cliqué sans avoir relu mes commentaires, absence de pleine conscience, mea culpa.A propos de Marie que j'estime bien, tu vois que mon intuition ne m'a pas trompé, et que je sentais en elle une superbe conteuse. J'ai connu des personnes qui, après une formation, deviennent des conteurs ou conteuses de fables pour les enfants, d'ou ma réflexion.Est ce que j'ai répondu à tes questions ?@MarieJe crois que ce qui figure ci-dessus répond aussi à tes questions.

Elena 07/12/2006 18:25

Salut Lancelot !J'ai envie de poster ici car je ne comprends pas ton message et son ton... ironique ?Je trouve l'article de Marie super interessant car je n'avais aucune idée de l'origine de cette légende de la Saint-Nicolas et elle a répondu à plusieurs de mes questions.Par ailleurs, je ne connais pas le mot "contenteuse" et ne l'ai pas trouvé dans le dictionnaire... est-il de ton invention ?Marie est une personne formidable que j'aime de tout mon coeur et si un jour nous avons le bonheur d'élever un/des enfants, je sais qu'elle saura tout naturellement leur raconter des histoires/contes qu'ils redemanderont... tout le monde n'a pas ce don.À bientôt !

Lancelot 07/12/2006 00:50

Me fait rigoler ton histoire de désinformation au sujet de St Nicolas, tout comme les USA font au sujet de leur guéguerre.Pas beaucoup de monde pour un tel sujet, à croire que les gens ne sont pas attirés par des contes de fées.Merci la contenteuse.PS Tu sais que tu pourrais faire une bonne contenteuse: il était une fois dans un village où il y avait des choudoudous à volonté. Plus on donnait et plus on en recevait. etc etc ...Un jour vint au pouvoir un premier ministre qui décrétait, pour des raisons d'économie, l'interdiction de distribuer des choudoudous etc    etc ... Je te laisse le soin de compléter et de finir ce conte.

Marie 07/12/2006 18:32

Bonsoir Lancelot,Tu es très comique je trouve !!Je ne comprends pas très bien ton post...c'est pas grave...En plus je n'aime pas ta comparaison avec les USA, je ne voit pas le rapport...Mais bon !A bientôt