Christophe de Ponfilly

Publié le par Marie

J'ai découvert cette histoire et cela m'a beaucoup touché ! La Vie de Christophe, son parcours...

Christophe de Ponfilly (né le 5 janvier 1951 à Paris et décédé le 16 mai 2006 à Rambouillet, où il s'est suicidé), était un auteur, réalisateur, producteur et journaliste français. Il est également le co-fondateur (avec Frédéric Laffont) de l'agence de presse Interscoop et de la société de production Albert Films.

Il a réalisé plus d'une quarantaine de reportages et de documentaires, dont plusieurs sur l'Afghanistan et le commandant Massoud. Il est également l'auteur de nombreux ouvrages comme Massoud l'Afghan (1998) ou Scoops (2002).

Christophe de Ponfilly a aussi réalisé un film de fiction pour le cinéma, L'étoile du soldat, tourné en Afghanistan et relatant les aventures d'un jeune soldat russe contraint d'effectuer son service militaire en Afghanistan. Il est fait prisonnier et découvre le véritable visage de ceux qu'il est censé combattre. Ce film posthume est sorti en France en salles le 22 novembre 2006 ; le livre associé au film est paru aux Éditions Albin Michel.

Ma source est www.wikipedia.org


Son livre :

En 1984, un jeune provincial russe est envoyé sur le front afghan où il assiste au martyre que l'armée russe fait subir à la population afghane. Fait prisonnier par les hommes de Massoud, bientôt adopté par les résistants, il découvre une autre manière de concevoir la vie. Il se confiera au journaliste narrateur rencontré dans l'entourage de Massoud. Ensemble, des mois après, ils atteindront le Pakistan. Ce roman, fondé sur une histoire vraie, a été écrit en même temps que le scénario du film L'Étoile du soldat qui sortira en salle le 22 novembre. Du même auteur : Poussière de guerre ; Massoud l'Afghan.


Et l'adaptation du livre en film :

Les deux journalistes français tournent ensemble leur premier documentaire, Une vallée contre un empire, un travail remarqué. Christophe de Ponfilly y puise de quoi nourrir son idéalisme, son rêve d’un monde plus humain, son sens de la fraternité qu’il partage avec Massoud.

Christophe de Ponfilly réalise un deuxième documentaire, Les combattants de l’insolence, qui lui vaut, en 1985, le prestigieux prix Albert Londres. Massoud l’Afghan, portrait finalisé en 1997, après quinze années de travail, reste dans toutes les mémoires.

Dans le reportage d’Envoyé spécial, réalisé sur le tournage de L’étoile du soldat, Christophe de Ponfilly privilégie encore une fois les justes : à travers l’histoire de fraternisation entre deux soldats, un Russe et un Afghan qui se font la guerre, il montre que les « salopards », ceux qui la décident, ne la gagneront pas.

L’idéalisme de ses débuts est intact. Christophe de Ponfilly reste celui que ses amis surnommaient « Don Quichotte » ou « Le Petit prince » au pays des cavaliers du Panshir







Publié dans Livres

Commenter cet article

fab 06/12/2006 17:52

un grand journalist et surtout un journaliste de conviction qui allait au bout de ces convictions, c'est pas si courant que ca!
 
 

gaiia 04/12/2006 16:12

et bien merde alors ! je suis passionnée par les ouvrages de ce Grand Homme pour qui j'ai un immense respect et ce, depuis quelques années déjà ! j'ignorai qu'il était décédé, j'en suis nâvrée, triste de perdre quelqu'un comme ça.belle leçon d'humanité, d'humanisme et de courage

Lancelot 04/12/2006 00:37

Vraiment une triste fin pour un reporter de guerre.Tu écris que le film sortira le 22 novembre ? Donc il a déjà passé en salle ?

Marie 04/12/2006 10:06

Hello Lancelot,Pour le film il me semble qu'il pense en ce moment...A bientôt

henri 03/12/2006 20:43

J'ai lu quelque part qu'il se serait suicidé, car il n'a pas supporté la mort de Massoud!

Marie 04/12/2006 10:08

Bonjour Henri,Merci pour ton message et ta visite...Oui effectivement il avait une relation très forte avec Massoud, et il a été très marqué par sa mort.A bientôt

damien verhée 03/12/2006 20:29

Chère Marie, pour répondre à tes questions connectes-toi à MSN un jour que l'on puisse en discuter sans laisser de trace écrite sur mon blog, s'il te plait, (dverhee@hotmail.fr) .Si tu n'en ressens pas le besoin, je t'invite dans ce cas sur mon site, recherches le texte : "Mon chagrin raconté à France 2"....Tu en sauras bcp plus....Merci pour ta lecture fidèle et ton soutien par ce lien que tu crées ; merci également pour la grande source d'inspiration culturelle que tu nous livres sur ton blog, trés instructif. Dam