La résilience

Publié le par Marie



Comment guérir suite à des traumatismes durant l'enfance ? La résilience, je m'intéresse à ce sujet. Qui est résilient ? et qui ne l'est pas ? Merci pour vos échanges...


La résilience est un phénomène psychologique qui consiste, pour quelqu'un touché par un traumatisme, à prendre acte de son traumatisme pour ne plus vivre dans la dépression et le poison que ce traumatisme peut causer. C'est « vivre avec », dans le sens où cela fait partie de la vie de cet individu, ne le diminue pas mais au contraire lui permet de revivre. La résilience est rendue possible grâce à la réflexion, à la parole, et dans le meilleur des cas grâce à l'encadrement médical d'une thérapie, d'une analyse. Une phrase célèbre qui permet de résumer la notion de résilience est de Nietzsche : « Ce qui ne tue pas rend plus fort. »

En France et après John Bowlby qui avait introduit le terme dans ses écrits sur l'attachement, c'est l'éthologue Boris Cyrulnik qui développe le concept de résilience en psychologie, en partant de l'observation des survivants des camps de concentration, puis dans divers groupes d'individus, dont les enfants des orphelinats roumains et des enfants des rues boliviens. Auparavant, l'on parlait d'« invulnérabilité », mais la résistance absolue n'existe pas. Actuellement des groupes de travail l'étendent à d'autres situations difficiles comme par exemple celles que vivent les aidants des malades d'Alzheimer.

Dans le domaine de l'assistance aux collectivités en cas de catastrophe (naturelle ou causée par l'homme) on parle également de communautés résilientes. La démarche d'assistance post-immédiate aux personnes touchées par un évènement critique a généralement une dimension psychosociale.

La résilience n'est pas seulement une dimension, c'est le résultat de multiples processus qui viennent interrompre des trajectoires négatives. Elle est dynamique et parmi les Processus qui contribuent à la résilience, on a pu en repérer 9 :

  • La défense-protection
  • l'équilibre face aux tension
  • l'engagement-défi
  • la relance
  • l'évaluation
  • la signification-valuation
  • la positivité de soi
  • la responsabilisation
  • la création.
Boris Cyrulnik :
  • Les Vilains petits canards, Odile Jacob, 2001
  • Un merveilleux malheur, Odile Jacob, 2002
  • Le murmure des fantômes, Odile Jacob, 2005
Ma source est www.wikipedia.org

Publié dans Mon Amoureuse

Commenter cet article

koan 11/11/2006 13:46

Merci d'être passé sur mon blog. Je vous laisse içi l'adresse de notre forum, si le coeur vous en dit. C'est curieux, car je suis un enfant martyr. mais je ne crois pas qu'un résilient soit quelqu'un de "guéri", mais seulement quelqu'un qui surmonte des blessures, et cela au jour le jour...Avec des jours oui et des jours non. Beaucoup plus non que ceux des autres, sans doute...

lapetitecerisesurlegateau 07/11/2006 12:07

L'Ombre et la Lumière se côtoient...sans aucun cesse. A nous de les apprivoiser pour nous donner l'élan de vie salutaire. Je salue ton courage Marie. Je t'embrasse.

llgenn 06/11/2006 21:29

A ne surtout pas oublier, chez Boris Cyrulnik, "les nourritures affectives"... Il évoque au travers de ce texte remarquable, la mécanique de notre affecte... Pourquoi avons nous toujours le même type de relation, avec le même type de personne ? Pourquoi reproduisons-nous sans cesse et en boucle ces shémas affectifs  qui nous gouvernent et qui parfois sont aussi nuisibles que destructeurs... Comment ça marche à l'intérieur... Comment l'affecte est-il né ? Comment de l'amour certains passent à la violence et puis de la violence à la haine... Comment les carences affectives empêchent les individus de se socialiser... Et pourquoi sous une mécanique ritualisée, certains passent aux actes (viol/crime)
Ce livre, que dis-je, cette bible, personnellement, je leaconseille à tout le monde, mais plus particulièrement aux personnes victimes d'abus sexuels...
Il soulage... Il soulage parce qu'il nous apporte des réponses intimes, personnelles, qui sans pour autant dénier la nature des actes subit, permet de comprendre pourquoi c'est arrivé... Et comment c'est arrivé...
Laurence

kéline 05/11/2006 19:41

Selon les moments de la vie il y aura toujours un de ces processus qui va contribuer à la résilience. Merci Marie de donner des informations qui peuvent vraiment aider ceux qui ne savent plus vers où se tourner
bonne soirée, bises

lady 05/11/2006 18:34

La résilience est source de bonheur...Heureux ceux qui peuvent l'appliquer dans leur vie....C'est un sujet qui m'intéresse aussi....j'aime beaucoup ta petite fleur sur un sol tout craquelé...belle illustration de la résilience...
 
 
Merci pour les beaux commentaires sur mon blogue....
 
Bisous
 
Beau dimanche
 
ly

Marie 06/11/2006 22:47

Bonsoir Lady,Je ne pense pas que la résilience s'applique...La résilience fait partie de chaque être humain....c'est comme une bougie que l'on soigne pour qu'elle continue à briller toute la vie, bien sur il y a des tempêtes, mais il y a aussi du soleil....La résilience est une façon d'être, ce battre pour sortit plus fort d'une épreuve et non passer sa vie en se vitimisant....Bien sur cela est un long chemin j'en sais quelque chose....A bientôtMarie