Face aux ténèbres

Publié le par Marie



Extraits :

Alcoolisme
"Cela me frappa tout à fait inopinément, quasiment du jour au lendemain : je ne pouvais plus boire. C'était comme Si mon corps s'était révolté pour protester, en même temps que mon esprit, et avait conspiré pour rejeter ce bain quotidien de mon âme après lui avoir Si longtemps fait fête, qui sait, avoir peut-être même fini par en éprouver le besoin".

Publié dans Livres

Commenter cet article

AL 06/11/2006 23:05

Mais complètement à coté d'mes pompes je suis moi, il me semblait bien que quand tu es venue me dire que tu découvrais mon blog, moi je t'avais déjà vu... Mais oui, j'étais d'jà viendue sur ton blog, tout au début.......seulement j'ai tendance à être un peu à la bourre, alors j'ai dû lacher l'truc, je suis aller lire ta dernière réponse, tu parlais d'une émission, dès que j'le pourrai j'irai voir, je n'promets rien j'en suis po sûre ;-)... je suis contente si mes mots ont pu t'aider!!!Merci à toi d'm'avoir lu ;-)L'alcoolisme, mon père était alcoolique, une vision que je n'oublierai jamais, c'est ma mère pleurant a essayer de lui faire dire ou il était allé, bien sûr il  répondait à coté, puis parfois vomissait et elle devait tout nettoyer... une femme soumise... mais j'ai eu d'la chance de ne jamais avoir été battu... Les souvenirs nous apprennent beaucoup a vivre... quand un cauchemar est fini il ne faudrait pas l'effacer mais l'utiliser pour évoluer, aller de l'avant, comprendre, ne pas refaire les mêmes erreurs, nos âmes ont évolué grâce à  ce passé... Vivre, c'est l'art de dessiner sans gomme a effacer... ça c'est magique...A nous la belle vie ma grande!!!!! Moi j'te l'dis...Bisous et bonne soirée

Marie Christine 04/11/2006 19:23

Marie et vous tous,
Tout d'abord merci Marie (protégée des Dieux) dêtre venue sur mon blog.
En ce qui concerne l'alcoolisme. Je peux en parler car mon père buvait trop que la normal !!!
Pourtant un homme très courageux, ne prenant jamais de congés afin de nourrir sa famille (heures sup).
Ce que je peux dire, c'est que l'accolisme transforme une personne qui je le crois au tout début veut se battre contre la vie mais reste seule sans aide, sans que personne ne tende  la main. Ensuite un enfer arrive. Vous devez vous évader !!!!Trouver un refuge autre que la société qui ne vous comprend pas, vous ignore, vous maudisse.
Alors si nous faisions un effort tous ensemble et  que nous puissions utiliser nos yeux pour regarder celui qui souffre, je crois bien que les choses s'arrangeraient.
Bon W.End Marie et vous tous
Marie Christine