Les Fondamentalistes se trompent par Robert Nixon

Publié le par Marie


Ceux qui favorisent la haine aux homosexuels en utilisant la Bible devraient refaire une deuxième lecture.

Que dit réellement la Bible à propos des homosexuels? Si l'on croit la majorité des chrétiens fondamentalistes, les gays et les lesbiennes finiront en enfer à cause de leurs pêchers contre Dieux-Tout-Puissant.

Mais, bizarrement, il y a peu de passages dans la Bible qui parlent des actes homosexuels et généralement il s'agit d'actes entre membres de sexe masculin. En accord avec les investigateurs contemporains, Jésus s'est très peu inquiété des homosexuels et il y a un certain nombre d'histoires bibliques qui montrent une grande sympathie en rapport aux relations proches et intimes entre membres du même sexe.

Apparemment, les homosexuels étaient mieux acceptés dans les temps anciens que maintenant, dans notre présent "civilisé", où il est préférable de maintenir les relations entre personnes du même sexe en secret. De nos jours, les fondamentalistes et l'Eglise catholique s'alimentent de nos préjugés modernes contre les homosexuels.

Un des livres les plus accessibles a propos de cette contreverse théologique est What the Bible Really Says About Homosexuality (Alamo Square Press, 1994) par Daniel Helminiak, un prêtre catholique. Cette oeuvre pionnière de 119 pages est idéale pour réfuter definitivement cette commune et ancienne afirmation: "La Bible condamne l'homosexualité. C'est écrit noir sur blanc".

En réalité, on arrive à la conclusion que la vérité est justement l'opposé. Helminiak a conclut que les investigations bibliques les plus récentes montrent que "La Bible est basiquement indifférente par rapport à l'homosexualité en soit. La Bible se préoccupe seulement, comme avec l'heterosexualité, des pratiques qui violent d'autres registres moraux".

Il est important aussi de rappeller le fait que l'homosexualité, et l'orientation sexuelle en général, est un concept psychologique trés récent. Quelques passages de la Bible parlent des actes spécifiques entre membres du même sexe. Et Jésus n'a jamais réellement parlé du sujet. En allant plus loin, il est important de souligner que toutes les histoires bibliques ont un objectif: une leçon morale sur la foi et la compassion.

Deux passages qui sont utilisés pour condamner les homosexuels masculins sont l'histoire de Sodome et Lévitique 18, 22 et 20,13. Ces passages bibliques mentionnent relations sexuelles entre hommes pour tenter de transmettre un message plus nuancé. Message qui s'est perdu dans l'inquiétude précipitée de condamner les homosexuels.

L'histoire de Sodome parle, en réalité, de l'obligation de montrer de l'hospitalité envers les inconnus. Cette histoire, peut-être lue dans le livre de la Génese, raconte que Lot a eu la visite de deux anges, qu'il invite à passer la nuit chez lui. Cependant, les hommes de Sodome entourent la maison de Lot, en exigeant savoir qui sont les étrangers. Ils menacent enfoncer la porte de Lot pour attraper les étrangers. Alors les anges, en utilisant leurs pouvoirs surnaturels, ont aveuglé les envahisseurs pour qu'ils ne puissent pas entrer dans la maison. Plus tard Lot fuit de Sodome, en suivant le conseil des anges, avant que Dieu ne détruise Sodome avec une pluie de feu et de soufre.

Pendant des siècles cette histoire a été utilisée contre les gays et les lesbiennes, qui sont traités comme des marginaux par la société. "Cette oppression est exactement le pêché que les personnes de Sodome ont commis", affirme Helminiak.

Les passages du Lévitique dénoncent, superficiellement, les relations sexuelles entre hommes et la punition présentée est sévère. Dans Lévitique 20,13 est écrit: "L'homme qui couche avec un homme comme on couche avec une femme : c'est une abomination qu'ils ont tous deux commise, ils devront mourir, leur sang retombera sur eux. "

Mais avant que les personnes pardonnent les actes homosexuels, on doit mettre l'accent sur le fait que le livre de Lévitique est sur le Mystère Sacré et le type de comportements qui devaient séparer les Juifs des Païens. Les actes homosexuels qui étaient condamnés étaient pratiqués à l'époque dans des rituels de certaines religions païennes, desquelles les Juifs voulaient se séparer.

Il est aussi important de rappeller ce qu'est une "abomination". Selon l'explication de Helminiak, abomination signifie "sale". "Les anciens Israéliens trouvaient que [l'homosexualité] était sale. Elle etait interdite non pas parce qu'elle etait mauvaise en soit, mais parce qu'elle offensait des sensibilités [religieuses]".

Plus tard, beaucoup de régles du Code Sacré ont cessé d'être pratiqués par beaucoup des premiers chrétiens, qui se préocupaient plus à être virtueux et à découvrir la pureté du coeur.

Pour toutes les remontrances que les fondamentalistes et autres font en affirmant que la Bible condamne les homosexuels, il y a cinq passages bibliques qui mentionnent des actes sexuels entre hommes. Il n'y a pas de références explicites en rapport au sexe entre femmes.

"La Bible ne prend aucune position claire et directe à propos de la moralité des actes [homosexuels] en soit ou à propos de la moralité des relations gays et lesbiennes", conclut Helminiak. Aprés tout, il y a des enseignements-clefs qui peuvent guider les gays et les lesbiennes : la prière, la vénération de Dieu, le respect, l'amour et la miséricorde pour tous et la justice. "Faire cela est aimer Dieu avec toute ton âme et tout ton coeur. Faire cela fais de toi un véritable disciple de Jésus".


Publié dans Homosexualité

Commenter cet article

Riff 03/01/2007 21:49

la bible, ça n'est qu'une grosse saga, un ramassis d'histoire de coucheries, dont l'une qui n'est pas des plus glorieuse, dans l'ancien testament, l'épisode de Loth et ses filles  : comme leur mère est morte (enfin, pétrifiée en statue de sel), elles couchent avec leur père pour pouvoir lui donner un héritier mâle... comme si les femmes n'était pas capable de transmettre un héritage..et finalement, c'est juste une histoire de pouvoir, de bannir l'homosexualité. ça fait désordre. mais c'est en train de changer, c'est le principal...

Marie 04/01/2007 00:00

Hello Riff,Bienvenue sur mon blog et merci pour ton message.Il est vrai que les choses évolues mais  dans des pays comme l'Afrique, ou l'Arabie il y a encore beaucoup de boulot....Je pense quand même que c'est difficile de vivre en campagne Suisse ou Française si tu te découvre homo ou lesbienne ! c'étais mon cas et il n'y avait aucune structure pour parler de cela dans un petit village...Merci pour ton partage intéressant...A bientôt

damien verhée 04/12/2006 14:30

Je prends le temps de mieux te découvrir, petite Marie (oui, je sais l'allusion est facile et je devine combien de fois on te l'a déjà faite! ). Je comprends les peines enfendrées parfois par de simples regards inquisiteurs, de tous ces "normaux à bonne conscience", que veux tu l'histoire est succession de cycle et le progres technique va bien plus vite que celui de la pensée humaine, il faudra du temps, pendant que ces cons là se mêlent de se qui ne les regardent pas, éclates toi dans ton couple, dis toi bien qu'ils ne valent rien, ce sont de petits qui rentrent chez eux apres avoir trompé leur femme, belle morale!
Je t'embrasse, Dam